L’industrie du transport représente maintenant le principal contributeur aux émissions de gaz à effet de serre. Heureusement, les chercheurs réalisent des progrès constants dans le développement d’innovations qui augmenteraient, notamment, la distance que les véhicules électriques peuvent parcourir entre deux recharges.

La recherche publiée par le Pacific Northwest National Laboratory (PNNL) a mis de l’avant une batterie ayant une durée de vie sept fois plus élevée que les autres batteries et qui double les kilomètres qu’une voiture électrique peut couvrir avant de devoir être rechargée.

De plus, un communiqué de presse publié par l’Université du Colorado a rapporté que des ingénieurs travaillent sur une technologie qui permettrait aux voitures de se recharger sans fil, et ce, pendant qu’ils conduisent, grâce à des plaques de métal (chargeurs routiers) qui seraient installées sur la route. Cette technologie n’est toutefois pas encore prête.

En effet, le professeur Khurram Afridi et ses collègues du département de l’électricité, de l’informatique et de l’énergie de l’Université du Colorado ont mis au point une démonstration de faisabilité pour le transfert sans fil de l’énergie électrique à travers les champs d’énergie électrique à haute fréquence. Afridi a déclaré que cette technologie pourrait permettre aux voitures électriques – qui, à l’heure actuelle, ne parcourent que 150 km à 400 km avant de se décharger – de se recharger en déplacement.

« Sur l’autoroute, il pourrait y avoir une voie réservée qui permettrait aux véhicules électriques de se recharger en roulant », a déclaré Afridi.

En laboratoire, Afridi a modélisé ce concept en format réduit en installant deux plaques de métal représentant des chargeurs routiers sous deux plaques de métal représentant des plaques de chargement à l’intérieur d’une voiture électrique. Quand Afridi dirige la puissance vers les plaques de fond, ces dernières allument une ampoule au-dessus des plaques supérieures. Vous pouvez visualiser son modèle dans la vidéo présentée ci-dessous.

« En tant que scientifique, vous vous sentez mis au défi lorsque des gens prétendent qu’une chose est impossible », a déclaré Afridi.

 

Source : https://www.ecowatch.com/ev-drive-time-2554094238.html